Marie Stella Konian, ambassadrice de la permaculture

Petite, je n’ai jamais avoir voulu avoir de poupées. Je réclamais plutôt des pinceaux, des crayons, des tours de potiers et des métiers à tisser. J’aimais créer. J’avais entrepris des études de décoration d’intérieur avant de tout plaquer pour partir voyager et me consacrer à l’art contemporain. Je me cherchais beaucoup, j’avais besoin de me ressourcer et d’apprendre à me connaître. Après plusieurs mois de voyage en Europe et aux Etats-Unis, j’ai fini par rentrer en Côte d’Ivoire. Je sculptais régulièrement et je me suis mise à utiliser les termitières pour en faire des œuvres. J’aimais être en contact avec la terre, j’y passais mes journées. Un peu par hasard, j’ai commencé à planter des graines et puis c’est devenu une obsession. Je plantais partout où je le pouvais. Mes parents ont commencé à se lasser que je ratisse leur jardin et c’est pourquoi je me suis trouvé un petit terrain pour officiellement débuter ma propre ferme, en périphérie de Yamoussoukro.

J’aimais expérimenter de nouvelles choses et c’est ainsi que j’ai découvert la permaculture. Ma passion pour l’agriculture s’est décuplée. La permaculture est une agriculture respectueuse de la biodiversité qui s’inspire de la nature pour créer des écosystèmes. Il s’agit vraiment d’une manière d’être en symbiose avec la nature. On manque souvent de données exactes concernant l’agriculture en Côte d’Ivoire et il s’agit d’un travail de longue haleine pour acquérir des techniques performantes de culture. Aujourd’hui, je suis dotée d’un savoir-faire très important. Alors que j’avais créé cette ferme pour mon usage personnel, j’ai fini par produire en grande quantité et c’est pourquoi j’ai décidé de vendre mes légumes. Avec 300 000 francs CFA en poche (soit 460€) et beaucoup de débrouillardise, j’ai ouvert ma propre boutique à Yamoussoukro.

C’est ainsi qu’est né Le Fié. Le Fié signifie champ en baoulé, la langue des populations environnantes à Yamoussoukro. J’aime désigner ma boutique comme un lieu d’« art-griculture ». J’ai eu à cœur de mêler mes deux passions : l’art et l’agriculture. J’y vends les légumes de la ferme ainsi que des produits artisanaux locaux. Mon but est vraiment de valoriser les savoirs-faire des petits artisans ivoiriens et de mettre en lumière le Made in Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un magasin pédagogique où l’on apprend aux visiteurs à mieux consommer et à consommer ivoirien. On les sensibilise à l’agriculture biologique et je pense qu’au fur et à mesure, une prise de conscience s’opère. Les populations sont au fait de la hausse des températures et de l’augmentation du taux de maladie, notamment dû aux pesticides. La conscience écologique entre petit à petit dans les mœurs.

Le magasin a ouvert il y a un peu plus d’un an maintenant, j’ai déniché plusieurs artisans très doués et j’ai embauché un employé. À la ferme, j’ai un employé à plein temps et des journaliers en fonction des récoltes. Je suis actuellement en train de construire un restaurant à la ferme. Il s’agira d’un lieu vivant, un lieu de partage et d’apprentissage.

Je souhaite aussi former davantage d’agriculteurs à l’agriculture biologique pour diversifier nos variétés de légumes à la boutique. Je co-développe également une application mobile pour former les agriculteurs à distance. J’ai dernièrement gagné un hackathon organisé par la Banque Mondiale et le Ministère des Technologies pour ce projet ! À long terme, j’aimerais transposer ce modèle de ferme à travers la Côte d’Ivoire. Avec 1000 mètres carrés, il est possible d’avoir un rendement d’un hectare grâce à la permaculture, et une culture très diversifiée.

À la nouvelle génération, j’aimerais rappeler qu’il ne faut pas rester rigide dans votre façon de voir les choses. Ne restez pas enfermés dans des cases. Écoutez vous, sachez interpréter vos intuitions. Voyager m’a permis d’éclaircir mes idées. Petite, je n’avais pas de rêve en particulier mais aujourd’hui, j’ai vraiment la sensation d’être à la place où je devais être. J’ai respecté les étapes de ma vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s