Mody Maleiane, le micro-crédit au féminin

Dès l’âge de 17 ans, Mody Maleiane commence à travailler pour subvenir aux besoins de sa fille. Dotée d’une fibre entrepreneuriale, Mody ouvre plusieurs salons de coiffure et une agence de mannequinat à Maputo. Avec la volonté d’émanciper les femmes, Mody créé ICEF,  un cabinet de conseil et de micro-crédit dédié aux femmes entrepreneures au Mozambique. En seulement trois ans, 150 femmes ont déjà été financées.
Mody Maleiane revient sur son parcours…

Une indépendance précoce

Ma mère est décédée quand j’étais jeune, c’est mon père qui m’a élevée. Je suis tombée enceinte très tôt, à l’âge de 17 ans. Jusqu’aux 12 ans de ma fille, nous avons vécu chez mon père. Il m’a beaucoup soutenue mais j’ai dû devenir indépendante financièrement très tôt. J’ai fait mes études au Mozambique puis trois ans à Johannesburg, en amont j’étais serveuse dès 17 ans. À 19 ans, j’ai lancé mon propre salon de coiffure. Ce fut une grande réussite, j’en ai ouvert 4 par la suite. J’ai aussi lancé une agence de mannequinat. Après ces expériences entrepreneuriales, j’ai voulu compléter mon CV et j’ai travaillé dans l’événementiel puis dans deux banques. J’ai aussi lancé mon propre programme télévision que je suis allée proposer à une chaîne au culot et puis ça a fonctionné ! Je suis très curieuse, j’aime découvrir différents secteurs et apprendre. J’aime m’impliquer dans une multitude de projets, je ne me repose jamais sur mes lauriers.

ICEF, accompagner l’entrepreneuriat féminin

Aujourd’hui, j’ai 43 ans. Je suis devenue grand-mère. Je me suis construire seule. Mais pour moi, la réussite n’est pas uniquement personnelle. Je veux que d’autres femmes réussissent. C’est pourquoi j’ai créé ICEF (Ideias e Conteúdos de Empreendedorismo Feminino). Notre objectif est de faire en sorte que les travailleuses informelles s’insèrent dans le secteur formel. Nous sommes à la fois conseiller, accompagnateur et investisseur. ICEF est un tremplin pour les femmes entrepreneures de tous secteurs confondus : production, agriculture, beauté, etc. Nous les aidons à formuler leur business plan, à définir les étapes de créations de leur entreprise, à les mettre en relation avec les bonnes personnes et nous les finançons. Plus de 130 femmes ont déjà reçu un financement.

Changer les mentalités

Je veux changer la vie des femmes, les aider à être libres et indépendantes. Qu’on cesse de ne considérer les femmes uniquement comme des mères. Et puis il y a leur mari… C’est difficile pour elles de travailler loin de la maison, elles sont tenues de rester proches de leur foyer. Un autre problème avec lequel elles doivent jongler c’est l’égo masculin. Les hommes n’aiment pas les femmes puissantes. Les femmes qui réussissent sont malheureusement souvent célibataires. Il faudrait que les hommes comprennent qu’une femme qui travaille c’est épanouissant : c’est positif de pouvoir partager des ressources lorsqu’on est en couple, d’avoir une femme indépendante, etc. Il faut changer les mentalités.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s